« Pourquoi ne fait-il rien ? »

- Parce que c’est par nous qu’IL « fait »… et que nous ne faisons rien (à part accuser l’autre, voire le Tout Autre…) :

Pourquoi Mes Plaies restent-Elles ouvertes ?

Pourquoi refuse-t-on qu’Elles guérissent ?

Sont-Elles à peine fermées,

survient un temps d’abomination à son comble,

où le blasphème, le scandale, la cupidité, l’impudicité, le mensonge dépassent tout ce qui s’est vu jusqu’alors,

qui rouvrent Mes Plaies comme une pointe silex, qui y versent le feu.

Elles ne guériront pas si l’homme ne se guérit pas ; Mon Jour recule sans cesse.

- Le Christ, Arès 1974.

source: ascensionfraternelle.blogspot.com

Publié par laurent